Présentation du festival

Rencontres et circuits courts : plus d’une vingtaine d’évènements artistiques du 22 juin au 28 juillet

« … ça joue, ça chante, ça raconte, ça invente avec beaucoup d’artistes pas encore revenus de jouer dans cet environnement si exceptionnel du Beaujolais Vert. Fermes éco-citoyennes, bistrot associatif et culturel, fêtes locales incontournables, écomusée, vide-grenier et sites naturels imprenables accueilleront des spectacles pluridisciplinaires et originaux.

La convivialité sera au rendez-vous lors de ces multiples rencontres « sens dessus-dessous », pour ce 3ème festival toujours plus Agri-Cultivant… »

Jean-Marc Bailleux, coordinateur artistique de « Courant d’Art »


Les organisateurs

Courant d’art
L’association Courant d’Art est née en 2012 sur l’envie d’inventer un projet culturel de territoire sur le Beaujolais Vert.

Ses objectifs sont :
– Sensibiliser un nouveau public
– Faire émerger un territoire artistique
– Mettre en valeur un patrimoine des savoir-faire agricoles et industriels
– Favoriser l’expansion d’un tourisme vert par une offre culturelle
– Contribuer au développement d’un éco-territoire

La MJC d’Amplepuis
Semer aux 4 vents du territoire les graines d’une société solidaire et chatoyante, d’une jeunesse heureuse, créative et mature. Ecologiquement consciente et engagée, la MJC d’Amplepuis porte la bannière flamboyante des inspirations au plus intime de l’exceptionnel dans le souffle d’un Festival décoiffant !

Un festival agriculturel

Pour sa troisième édition le festival sera plus éclectique !
Toutes les formes artistiques et évènementielles sont prétextes aux rencontres, échanges et débats d’idées :
– musiques rock, jazz, blues, chanson française…
– spectacles vivants originaux
– plusieurs lieux d’exposition
– rencontres, repas, débats autour de problématiques locales

Créons des moments conviviaux et d’échanges, dans des lieux authentiques et peu ordinaires aux spectacles !

Un festival avec un esprit :

Des lieux authentiques où le décor fait presque partie de l’histoire…
Le festival élargit son champ d’action en adaptant des lieux à des thèmes.
A ne pas manquer ! A la Ferme Montchervet ! L’Etourdissement de Joël Egloff où la vie d’un boucher se raconte.

Des partenariats remuants !
« Du foin sur les planches » s’ouvre à des partenaires aussi foisonnants et variés que l’association Esperenza (soirée Sound Esperenza) ou l’écomusée du Haut-Beaujolais (Soirée manufacture). Au passage, nous remercions les bénévoles de Courant d’Art et ceux de nos associations partenaires !

Des tarifs accessibles
La majorité des spectacles est jouée au chapeau, pour une accessibilité de tous les publics et de toutes les bourses. Ce chapeau contribue en partie à rémunérer les artistes et les frais du festival. Merci de votre soutien !

Des sujets de territoire et d’environnement
Le contexte festif et convivial du festival donne l’occasion de nous interroger sur les mutations de notre région. Ainsi la projection du film « Cultivez local » abordera la question des circuits-courts. Des marchés, videgrenier, café discut’, divers repas terroir prolongeront ces échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *